CP 330 | Centres de Revalidation Maribel | Chambre 4

Comment recevoir une attribution Maribel et pour quelle fonction ?

Le Comité de gestion défini les critères d’attribution et de répartition des fonctions, tenant compte des moyens financiers disponibles.

En principe, toutes les fonctions en accord avec le but du Maribel sont acceptables.

Le système Maribel pourrait éventuellement ne pas financer un emploi dont la charge salariale maximale dépasserait au cours de sa carrière le montant de 64.937,84 € (montant non indexé du 01/01/2013 - par équivalent temps plein, au prorata du temps de travail). Cela correspond au barème 1.55-1.61-1.77 ou à la Catégorie 14 (classification de fonction IFIC) (niveau bachelier infirmier).

Les institutions qui reçoivent un emploi Maribel, s’engagent à respecter le principe que l’emploi Maribel attribué soit consacré à une nouvelle création d’emploi, en supplément donc au personnel existant.

L’employeur s’engage à croitre son volume d’emploi de façon proportionnelle à l’emploi Maribel attribué.

Dans le cadre d’une nouveau tour d’attribution, la Chambre contactera les institutions et leur enverra un dossier de candidature. Ce dossier de candidature, complété et signé par l’employeur, doit être renvoyé à la Chambre. La procédure de concertation doit être correctement suivie. Seuls les dossiers complets et renvoyés dans le délai imparti à la Chambre sont pris en considération pour l’obtention d’une éventuelle attribution Maribel.

Dans le dossier de candidature, les institutions choisissent elles-mêmes les fonctions, les barèmes, … qui seront financés. Ces choix doivent cependant être en accord avec l’organe de concertation interne ou le personnel de l’institution si celle-ci ne dispose pas d’un organe de concertation interne (conseil d’entreprise, CPPT, délégation syndicale) avant de pouvoir recevoir l’approbation du Comité de gestion de la Chambre.

Nouvelles dans ce secteur

01 mai 2018
Lire plusLire moins

L’Accord Social Fédéral 2017

01 mai 2018

L’Accord Social Fédéral 2017 dans le secteur privé. C’est quoi ?

Cet accord contient entre autre l’implémentation de la classification de fonction IF.IC et du nouveau modèle salarial qui lui est associé. Cette mise en place se fera en plusieurs étapes en fonction de la libération des budgets. Concrètement, cela signifie que dans un premier temps 18,25% de la différence entre les barèmes de départ et les barèmes-cibles sont couvertes. La CCT introduisant cette première phase du modèle salarial est entrée en vigueur le 1er janvier 2018.

Chaque travailleur, en service au 30/4/2018, est libre de choisir s’il souhaite ou non adhérer au nouveau modèle. Les travailleurs engagés à partir du 1/5/2018 sont rémunérés selon les nouveaux barèmes IFIC de phase 1.

Lire plusLire moins