FINSS - Fonds Intersectoriel des Services de Santé Devenir infirmier·ière / aide-soignant·e ?

Pendant la formation

  • Le projet de formation en art infirmier offre certains avantages pour le·la travailleur·euse :
    • Le contrat de travail chez l’employeur continue d’exister et l’ancienneté continue de courir.
    • Le·la travailleur·euse garde sa rémunération de base (prime de soirée, primes de nuit ou de week-end tombent étant donné que le travailleur ne les preste plus). La prime de fin d’année, l’intervention dans les frais de déplacement, les chèques repas quant à eux restent d’application.
    • Le·la travailleur·euse a le droit d'être absent de son lieu de travail entre le premier jour effectif de l'année scolaire jusqu'au dernier jour effectif de l'année scolaire.
    • Le·la travailleur·euse garde son droit au congés annuels. Pendant les vacances d'été, (du 1er jour effectif qui suit le dernier examen jusqu'au 1er jour effectif d'école de la nouvelle année scolaire- fin août ou mi-septembre pour les bacheliers) le·la travailleur·euse en formation retourne travailler chez son employeur. Pendant cette même période, il·elle doit également planifier ses jours de congés annuels.
  • Il y a également un certain nombre d’obligations pour le·la travailleur·euse au sein des projets de formations :
    • Étant donné que le contrat de travail entre le·la travailleur·euse et l’employeur continue d’exister, le statut ‘légal’ du·de la travailleur·euse en formation est ‘travailleur’ et non ‘étudiant’. Ceci veut dire p.ex. que lorsque le·la travailleur·euse est malade, il·elle ne doit pas uniquement prévenir l’école, mais également son employeur !
    • Le·la travailleur·euse doit informer le FINSS du déroulement de sa formation par le biais des documents demandés (voir point ‘Procédure et documents’), mais également des choses comme une maladie de longue durée, une grossesse, un changement d’employeur, un changement d’école, une modification des données de contacts et l’arrêt prématuré de la formation.
    • Le·la travailleur·euse doit être présent régulièrement en cours et en stage. Des absences injustifiées doivent être évitées. Le·la travailleur·euse perd son droit au projet lors d’absences injustifiées de plus d’1/10e de la formation.
    • Le·la travailleur·euse perd le droit au projet s’il ne réussit pas son module / son année.

ATTENTION : doubler son année ou prolonger la durée de sa formation n’est pas possible dans le projet.

Dans quelques cas exceptionnels, le Conseil d’Administration peut se prononcer en faveur d’une seconde chance (par exemple dans le cas d’une maladie de longue durée).

Nouvelles dans ce secteur

25 octobre 2018
Lire plusLire moins

25 octobre 2018
Lire plusLire moins