CP 319 | Établissements d'Éducation et d'Hébergement Maribel

Afficher sous-menu Cacher sous-menu

Comment recevoir une attribution Maribel et pour quelle fonction ?

Le Comité de gestion défini les critères d’attribution et de répartition des fonctions, tenant compte des moyens financiers disponibles.

En principe, toutes les fonctions en accord avec le but du Maribel sont acceptables.

Le système Maribel pourrait éventuellement ne pas financer un emploi dont la charge salariale maximale dépasserait au cours de sa carrière le montant de 64.937,84 € (montant non indexé du 01/01/2003 - par équivalent temps plein, au prorata du temps de travail). Cela correspond au barème 1.55-1.61-1.77 ou à la Catégorie 14 (classification de fonction IFIC) (niveau bachelier infirmier).

Les institutions qui reçoivent un emploi Maribel, s’engagent à respecter le principe que l’emploi Maribel attribué soit consacré à une nouvelle création d’emploi, en supplément donc au personnel existant.

L’employeur s’engage à croitre son volume d’emploi de façon proportionnelle à l’emploi Maribel attribué.

Dans le cadre d’une nouveau tour d’attribution, le Fonds contactera les institutions et leur enverra un dossier de candidature. Ce dossier de candidature, complété et signé par l’employeur, doit être renvoyé au Fonds. La procédure de concertation doit être correctement suivie. Seuls les dossiers complets et renvoyés dans le délai imparti au Fonds sont pris en considération pour l’obtention d’une éventuelle attribution Maribel.

Dans le dossier de candidature, les institutions choisissent elles-mêmes les fonctions, les barèmes, … qui seront financés. Ces choix doivent cependant être en accord avec l’organe de concertation interne ou le personnel de l’institution si celle-ci ne dispose pas d’un organe de concertation interne (conseil d’entreprise, CPPT, délégation syndicale) avant de pouvoir recevoir l’approbation du Comité de gestion du Fonds.

Nouvelles dans ce secteur

Formations en lien avec la crise du COVID-19

10 août 2020

Le covid nous a plongé dans une crise sanitaire, économique et personnelle sans précédent.

En peu de temps, nos institutions ont dû réagir et adapter leur organisation du travail en raison de problèmes de manque de personnel, d’une charge de travail plus élevée, de risques pour sa (propre) santé, de la confrontation quotidienne avec la maladie, la mort et d’un sentiment d’impuissance.

Les personnes travaillant dans le secteur des soins, vivent la période de la crise covid de très près. Elles se trouvent toutes dans un cadre différent, mais sont confrontées aux mêmes problématiques : une pression professionnelle plus élevée, un déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée, des sentiments d’anxiété et d’agitation qui provoquent des tensions et du stress, et le niveau élevé des soins prodigués à leurs patients. Tout cela sans savoir combien de temps elles devront encore les supporter.

Pendant la crise, la plupart des personnes continuent de donner le meilleur d’eux-mêmes chaque jour. La plupart tiennent le coup, le contrecoup ne vient généralement qu’après un retour au calme.

Chez FeBi nous réalisons pleinement que nous avons un rôle important à jouer pour accompagner au mieux les travailleur·euse·s de nos secteurs grâce à des actions de formation ou d’accompagnement en ces temps de crise particuliers.

Peu de temps après le déclenchement de la pandémie, nous avons lancé un aperçu de toutes sortes d’initiatives en ligne gratuites sous la rubrique #ensemblecontrelecorona concernant, entre autres, les soins pour soi-même et pour les autres, l’assistance psychologique, la gestion en toute sécurité des patients COVID-19 et un guide de communication pour les prestataires de soins. Nous vous enverrons prochainement un aperçu adapté des initiatives gratuites.

Nous avons également sondé tous nos secteurs pour mieux cerner leurs besoins en formation dans le contexte de la crise sanitaire. Nous avons développé sur base de ces informations 8 thèmes de formation gratuits que nous vous proposons à partir de septembre 2020, en présentiel et en ligne.

Toutes les infos ici.

Lire plusLire moins

Jeunes en alternance 2020-2021

27 juillet 2020

Le Fonds social soutient les institutions qui embauchent un·e jeune en subventionnant pour l’année scolaire 2020-2021, les frais de salaire, la prime d’accompagnement de 1500€ par an et l’accompagnement du·de la jeune vers l’emploi.

Toutes les infos ici.

Lire plusLire moins

Newsletter

Inscrivez-vous si vous souhaitez rester informé. Attention ! Choisissez la bonne région !