FINSS - Fonds Intersectoriel des Services de Santé Devenir infirmier·ière / aide-soignant·e ?

Afficher sous-menu Cacher sous-menu

Les mesures du FINSS concernant COVID-19

Les mesures prises par le gouvernement dans l’enseignement pour freiner la propagation du virus COVID-19 ont également un impact sur les travailleur·euse·s du secteur des services de santé qui suivent actuellement une formation  en art infirmier ou d’aide-soignant·e avec le soutien du Fonds Intersectoriel des Services de Santé (FINSS).

Les directives que le FINSS a élaborées pour les travailleur·euse·s en formation et leurs employeurs se trouvent ici.

Origine et but

Le Fonds Intersectoriel des Services de Santé (FINSS) est un Fonds de sécurité social de la Commission paritaire 330. Il a été rétabli en octobre 2007 à l’initiative des partenaires sociaux afin de pouvoir suivre le projet de formation en art infirmier, approuvé dans le cadre du plan pluriannuel du 1er mars 2000 dans le secteur de la santé.

En 2000, les partenaires sociaux (organisations patronales et syndicales) se sont réunis avec les ministres du Travail et de l’Emploi, de la Santé Publique et des Affaires Sociales pour discuter de la grave pénurie d’infirmier·ère·s dans le secteur.

Ces réunions ont abouti à un plan pluriannuel dans lequel il a été décidé de lancer un projet de formation en art infirmier.

Ce projet a ensuite été défini dans une convention collective de travail (CCT) et confié aux soins du FINSS. Depuis lors, le projet est renouvelé chaque année et donc également relancé.

En 2016, un second projet de formation y a été ajouté, le projet de formation aide-soignant.

En Belgique francophone, il y a très peu d’écoles qui proposent la formation d’aide-soignant à mi-temps et la fonction d’’aide-soignant·e’ n’est pas un métier en pénurie. Ceci a rendu l’organisation du projet de formation aide-soignant pratiquement impossible. Après un an, le projet n’a par conséquent pas été relancé.

Le but de ces projets est donc :

  • Compenser la pénurie du nombre de postes dans ce secteur
  • Offrir la possibilité aux travailleurs peu qualifiés du secteur, de se reconvertir tout en conservant un salaire de base
  • Promouvoir l’emploi dans le secteur

Les secteurs qui signent la CCT des projets

La plupart des sous-secteurs appartenant à la Commission Paritaire 330 sont impliqués dans le projet de formation :

  • Hôpitaux et maisons de soins psychiatriques (330.01.10)
  • Maison de repos et maisons de repos et de soins (330.01.20)
  • Soins infirmiers à domicile (330.01.30)
  • Centres de revalidation autonomes (330.01.41)
  • Habitations protégées (330.01.51)
  • Maisons médicales (330.01.53)
  • Centres de transfusion sanguine de la Croix Rouge de Belgique (330.01.55)

Fonctionnement

Une équipe de collaborateur·rice·s s’occupe de la gestion journalière et exécute, au sein de l’asbl FeBi, les missions qui lui sont confiées par son Conseil d’Administration. Ce Conseil est composé de manière paritaire de représentants des employeurs et des employés. En générale, ces membres sont nommés par et parmi les membres de la Commission Paritaire 330.

Les comptes annuels et les bilans du Fonds sont contrôlés par un réviseur d’entreprise certifié.

Chaque année, le Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation Sociale demande un rapport annuel afin d’approuver les activités du Fonds.

Contact

Email général: [email protected]

Christine Van Dam   Responsable de projet
T 02 250 38 54

Anouk Vermout   Collaboratrice de projet
T 02 250 37 82

Camille Denoeux   Collaboratrice de projet
T 02 235 01 64

Delphine Renwart   Collaboratrice de projet PentaPlus
T 02 227 69 46

Herman Baerten   Job coach
T 02 227 69 44

 

 

Nouvelles dans ce secteur

#choisislessoins : clôture des inscriptions le 14 janvier 2022

27 janvier 2022

Vous avez toujours voulu exercer une fonction dans les soins ? Mais comment y parvenir ? Quitter votre emploi actuel ? Et qui va subvenir aux besoins de votre famille ?

Le projet #choisislessoins vous permet de suivre une formation pour devenir aide-soignant·e ou infirmier·ère en recevant un salaire ! A la fin de votre formation, vous êtes assuré de trouver un emploi.

Lisez ici comment certains participants du projet ont vécu ce choix vital.

Découvrez toutes les informations sur www.choisislessoins.be et lancez-vous ! Vous pouvez encore vois inscrire jusq'au 13 février.

 

Attention : uniquement accessible aux travailleur·euse·s qui sont actuellement employé·e·s dans un autre secteur que celui des soins.

Lire plusLire moins

Marché public concernant le secteur des services RH

06 septembre 2021

Le Fonds intersectoriel pour les services de santé (FINSS) publie aujourd'hui un marché public concernant le secteur des services RH. Dans le contexte du besoin élevé d'infirmières, le Fonds intersectoriel pour le secteur de la santé (FINSS) organise différents projets dans lesquels les employés qui souhaitent entamer une seconde carrière dans une profession de la santé ont la possibilité de suivre une formation.

Comme le FINSS veut s'assurer du choix de la formation, de la motivation et des chances de réussite des candidats, ces derniers doivent être examinés par un assesseur.

La tâche de l'évaluateur consiste à:

  • Évaluer le choix de la formation, la motivation et les chances de réussite des candidats ;
  • Donner un avis objectif, motivé et nuancé sur les candidats en ce qui concerne l'adéquation des candidats au programme.

Plus précisément, la mission se compose des éléments suivants:

  • Les candidats sont invités à passer un test de niveau pour évaluer s'ils ont un potentiel d'apprentissage suffisant pour faire face à la formation. Le test de niveau consiste à passer des tests informatisés sur la capacité de raisonnement abstrait et la capacité de raisonnement verbal.
  • Les candidats ayant réussi le test de niveau sont invités à passer un test de motivation et de personnalité. Pour cela, l'évaluateur utilise d'une part un questionnaire de personnalité et d'autre part un entretien approfondi.
  • Un rapport est établi pour tous les candidats, reflétant les résultats de l'examen. Le rapport se compose, d'une part, d'une matrice d'évaluation et, d'autre part, d'un avis objectif, motivé et nuancé concernant l'aptitude du candidat à suivre le cours.

Toutes les informations pertinentes, telles que les critères de sélection, les modalités, la soumission d'une offre peuvent être trouvées dans le cahier des charges.

Lire plusLire moins