FINSS - Fonds Intersectoriel des Services de Santé Devenir infirmier·ière / aide-soignant·e ?

Afficher sous-menu Cacher sous-menu

Conditions d’accès

Les réfugiés reconnus qui sont intéressés par ce projet, doivent répondre aux conditions d’accès ci-dessous afin de pouvoir prendre part au projet de formation.

  • Être réfugiés reconnus ou le partenaire d’un réfugié reconnu (dans le contexte de la réunification familiale) à il en faut en apporter la  preuve
  • Avoir une expérience dans le secteur de la santé dans le pays d’origine
  • Être travailleur ou chômeur
  • Répondre aux conditions d’accès de l’enseignement.

Chaque établissement scolaire dispose de conditions spécifiques à la formation donnée. Veuillez vérifier avec eux que vous répondez à leurs conditions. 

Ci-dessous, un bref aperçu des exigences linguistiques et des exigences de diplômes par formation :

Formation bachelier en art infirmier

Important: Le FINSS recommande à tous·toutes les candidat·e·s, si cela n’a pas encore été fait, d’introduire une demande de reconnaissance de leur diplôme auprès de l’ENIC. Même si le diplôme étranger n’est pas reconnu (dans son intégralité), les écoles bachelier ont besoin d’un preuve ‘d’études secondaires’.

  • Exigences linguistiques

Pour cette formation vous avez besoin d’un niveau linguistique B2 du cadre européen de référence.

Un·e candidat·e n’ayant pas encore d’attestation linguistique en sa possession, peut toujours demander un test de langues.

Plus d’informations auprès des écoles.

Pour information : le FOREM est d’accord d’aider les candidats du projet à améliorer leur niveau de Français.  Le FINSS transmet les coordonnées de personnes n’ayant pas d’attestation de niveau de langue au FOREM. Le FOREM prendra contact avec les candidats concernées. 

  • Conditions de diplôme

Pour être régulièrement inscrit à la 1ère année du baccalauréat, vous devez :

  1. disposer du certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS) OU
  2. avoir obtenu le CESS aux termes de la première année du brevet dans l’enseignement secondaire de plein exercice (attention, ceci ne concerne pas les étudiants qui ont accédé au brevet via le Jury paramédical A1 ou A2 ou qui ont suivi le brevet en promotion sociale)
  3. disposer d’un diplôme ou certificat de l’enseignement supérieur OU
  4. d’un diplôme, titre ou certificat obtenu dans un pays étranger et reconnu équivalent OU
  5. d’une attestation de succès à un des examens d'admission organisés par les établissements d'enseignement supérieur ou par un jury de la Communauté française OU
  6. de tout autre titre conforme au Décret de la Communauté française du 7 novembre 2013, définissant le paysage de  l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études.

Formation de brevet en art infirmier

  • Exigences linguistiques

Si vous souhaitez entamer une formation de brevet en art infirmier, vous devez être en mesure de fournir une preuve de niveau de langue B1 du cadre de référence européen.

Un·e candidat·e n’ayant pas encore d’attestation linguistique en sa possession, peut toujours demander un test de langues.

Plus d’informations auprès des écoles.

Pour information : le FOREM est d’accord d’aider les candidats du projet à améliorer leur niveau de Français.  Le FINSS transmet les coordonnées de personnes n’ayant pas d’attestation de niveau de langue au FOREM. Le FOREM prendra contact avec les candidats concernées. 

  • Conditions de diplôme

Pour être régulièrement inscrit à la 1ère année du brevet, vous devez disposer d’un des titres ou certificats suivants :

  • Soit certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS)
  • Soit l’attestation de réussite de l’épreuve donnant accès aux études
    • d’infirmier hospitalier
    • d’infirmier hospitalier orientation santé mentale et psychiatrie
    • d’accoucheuse
    • d’infirmier gradué
    • de bachelier sage-femme et
    • de bachelier infirmier responsable de soins généraux
  • Soit certificat d’études de 6ème année de l’enseignement secondaire professionnel (CE6P) ou en alternance
  • Soit titre ou certificat équivalent obtenu dans un pays étranger
  • Soit certificat de qualification d’aide familiale ou d’aide-soignant délivré par l’Enseignement de Promotion Sociale ET certificat de formation générale complémentaire de promotion sociale
  • Soit tout autre titre conforme à l’article 5 du décret du Gouvernement de la Communauté française du 11 mai 2017.

Pour plus d’informations, prenez contact avec l’école.

Formation d’aide-soignant·e

  • Exigences linguistiques par formation

Dans le cadre de cette formation, aucun niveau spécifique minimum linguistique n’est défini.

Plus d’informations dans les écoles.

  • Conditions de diplôme

Vous devez posséder le Certificat du 2ème degré (C2D), anciennement appelé Certificat d’Enseignement Secondaire Inférieur (CESI).

Si vous ne possédez pas ce diplôme, un test d’admission basé généralement sur les mathématiques et le français (compréhension d’un texte écrit, synthèse, expression de commentaires personnels) est organisé avant la formation. Sa réussite vous permet d’accéder à la formation d’aide-soignant.

Nouvelles dans ce secteur

Nouveau projet : #choisislessoins

19 janvier 2021

Le secteur de la santé fait face à une grande pénurie d’infirmier·ière·s et d’aide-soignant·e·s qualifié·e·s.

Le projet #choisislessoins tente de trouver une solution à cette pénurie en offrant la possibilité aux travailleurs des autres secteurs, qui envisageraient une seconde carrière comme aide-soignant·e ou infirmier·ère, de suivre une formation rémunérée tout en étant embauché·e chez un employeur dans le secteur de la santé. Le·la candidat·e-travailleur·euse, dès qu’il a obtenu son diplôme, pourrait rester chez l’employeur avec lequel·laquelle il/elle a signé un contrat de travail.

Le projet offre donc des opportunités de formation ainsi qu’une grande sécurité d’emploi ! Faites d’une pierre deux coups!

Toutes les infos ici

Lire plusLire moins

#ensemblecontrelecorona : ressources gratuites pour les travailleur·euse·s du secteur des soins et du non-marchand

10 avril 2020

Chèr·e·s collaborateur·rice·s et employeurs du secteur des soins et du non-marchand,

Afin de vous soutenir en tant que travailleur·euse·s de 1ère ligne et vous permettre de relever les nombreux défis auxquels vous êtes confronté·e·s dans le contexte de la pandémie du Covid-19, nous vous informons des diverses ressources auxquelles vous pouvez accéder gratuitement.

Les 3 angles d’approches suivants sont abordés :

 

  1. Assistance psychologique – écoute par des professionnel·le·s
  2. Conseils, outils et formations en ligne
  3. Organisation du travail et de la formation 

Découvrez les diverses ressources ici !

N’hésitez pas à communiquer cet email aux personnes concernées !

L'équipe de l’asbl FeBi vous remercie et vous témoigne tout son soutien !

Lire plusLire moins