FINSS - Fonds Intersectoriel des Services de Santé Devenir infirmier·ière / aide-soignant·e ?

Afficher sous-menu Cacher sous-menu

Conditions d’accès

Les réfugiés reconnus qui sont intéressés par ce projet, doivent répondre aux conditions d’accès ci-dessous afin de pouvoir prendre part au projet de formation.

  • Être réfugiés reconnus ou le partenaire d’un réfugié reconnu (dans le contexte de la réunification familiale) à il en faut en apporter la  preuve
  • Avoir une expérience dans le secteur de la santé dans le pays d’origine
  • Être travailleur ou chômeur
  • Répondre aux conditions d’accès de l’enseignement.

Chaque établissement scolaire dispose de conditions spécifiques à la formation donnée. Veuillez vérifier avec eux que vous répondez à leurs conditions. 

Ci-dessous, un bref aperçu des exigences linguistiques et des exigences de diplômes par formation :

Formation bachelier en art infirmier

Important: Le FINSS recommande à tous·toutes les candidat·e·s, si cela n’a pas encore été fait, d’introduire une demande de reconnaissance de leur diplôme auprès de l’ENIC. Même si le diplôme étranger n’est pas reconnu (dans son intégralité), les écoles bachelier ont besoin d’un preuve ‘d’études secondaires’.

  • Exigences linguistiques

Pour cette formation vous avez besoin d’un niveau linguistique B2 du cadre européen de référence.

Un·e candidat·e n’ayant pas encore d’attestation linguistique en sa possession, peut toujours demander un test de langues.

Plus d’informations auprès des écoles.

Pour information : le FOREM est d’accord d’aider les candidats du projet à améliorer leur niveau de Français.  Le FINSS transmet les coordonnées de personnes n’ayant pas d’attestation de niveau de langue au FOREM. Le FOREM prendra contact avec les candidats concernées. 

  • Conditions de diplôme

Pour être régulièrement inscrit à la 1ère année du baccalauréat, vous devez :

  1. disposer du certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS) OU
  2. avoir obtenu le CESS aux termes de la première année du brevet dans l’enseignement secondaire de plein exercice (attention, ceci ne concerne pas les étudiants qui ont accédé au brevet via le Jury paramédical A1 ou A2 ou qui ont suivi le brevet en promotion sociale)
  3. disposer d’un diplôme ou certificat de l’enseignement supérieur OU
  4. d’un diplôme, titre ou certificat obtenu dans un pays étranger et reconnu équivalent OU
  5. d’une attestation de succès à un des examens d'admission organisés par les établissements d'enseignement supérieur ou par un jury de la Communauté française OU
  6. de tout autre titre conforme au Décret de la Communauté française du 7 novembre 2013, définissant le paysage de  l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études.

Formation de brevet en art infirmier

  • Exigences linguistiques

Si vous souhaitez entamer une formation de brevet en art infirmier, vous devez être en mesure de fournir une preuve de niveau de langue B1 du cadre de référence européen.

Un·e candidat·e n’ayant pas encore d’attestation linguistique en sa possession, peut toujours demander un test de langues.

Plus d’informations auprès des écoles.

Pour information : le FOREM est d’accord d’aider les candidats du projet à améliorer leur niveau de Français.  Le FINSS transmet les coordonnées de personnes n’ayant pas d’attestation de niveau de langue au FOREM. Le FOREM prendra contact avec les candidats concernées. 

  • Conditions de diplôme

Pour être régulièrement inscrit à la 1ère année du brevet, vous devez disposer d’un des titres ou certificats suivants :

  • Soit certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS)
  • Soit l’attestation de réussite de l’épreuve donnant accès aux études
    • d’infirmier hospitalier
    • d’infirmier hospitalier orientation santé mentale et psychiatrie
    • d’accoucheuse
    • d’infirmier gradué
    • de bachelier sage-femme et
    • de bachelier infirmier responsable de soins généraux
  • Soit certificat d’études de 6ème année de l’enseignement secondaire professionnel (CE6P) ou en alternance
  • Soit titre ou certificat équivalent obtenu dans un pays étranger
  • Soit certificat de qualification d’aide familiale ou d’aide-soignant délivré par l’Enseignement de Promotion Sociale ET certificat de formation générale complémentaire de promotion sociale
  • Soit tout autre titre conforme à l’article 5 du décret du Gouvernement de la Communauté française du 11 mai 2017.

Pour plus d’informations, prenez contact avec l’école.

Formation d’aide-soignant·e

  • Exigences linguistiques par formation

Dans le cadre de cette formation, aucun niveau spécifique minimum linguistique n’est défini.

Plus d’informations dans les écoles.

  • Conditions de diplôme

Vous devez posséder le Certificat du 2ème degré (C2D), anciennement appelé Certificat d’Enseignement Secondaire Inférieur (CESI).

Si vous ne possédez pas ce diplôme, un test d’admission basé généralement sur les mathématiques et le français (compréhension d’un texte écrit, synthèse, expression de commentaires personnels) est organisé avant la formation. Sa réussite vous permet d’accéder à la formation d’aide-soignant.

Nouvelles dans ce secteur

Webinaire : Cultiver la résilience au cœur de l’adversité - 29/04/2021

24 mars 2021

En cette période particulière, des émotions douloureuses peuvent nous submerger et nous rendre plus vulnérables face aux difficultés. Dans ce contexte, l'asbl FeBi souhaite soutenir au mieux les travailleur·euse·s de ses secteurs avec ce nouveau webinaire : Cultiver la résilience au cœur de l’adversité.

Dans ce contexte de crise sanitaire...

  • comment stimuler nos ressources de résilience ?
  • comment prendre soin de notre écosystème intérieur ?
  • que faire de toutes ces émotions qui nous submergent ?
  • pouvons-nous entraîner notre esprit et comment ?

Plus d'infos et inscriptions ici.

Lire plusLire moins

Relance du projet pilote IntegraSoins

24 février 2021

Un grand nombre de réfugiés reconnus ont déjà suivi une formation dans leur pays d’origine pour travailler dans le secteur de la santé, mais leur diplôme n’est pas reconnu en Belgique. D’autres ont acquis une expérience dans le domaine des soins sans que celle-ci ne soit mise à profit actuellement.

Le projet pilote IntegraSoins veut offrir la possibilité à des réfugiés reconnus avec de l’expérience dans le secteur des soins de se former en tant qu’aide-soignant·e ou en art infirmier par le biais d’un emploi dans le secteur, afin qu’ils puissent démarrer dans un des secteurs de la CP 330.

Plus d'infos

Lire plusLire moins